Soigneur animalier, spécialisation Toilettage

formation-soigneur-animalier


Soigneur-animalier-toilettage
La propreté des animaux nécessite un entretien régulier. En effet, cette opération est indispensable tant pour que l’animal préserve ses critères esthétiques, mais c’est surtout indispensable pour leur confort et leur santé. Conscient de l’importance de cette tâche, les écoles de soigneurs animaliers offrent la possibilité à ses étudiants de suivre une formation afin de se spécialiser en toilettage des bêtes.

 

Qu’est-ce qui se passe en cours de toilettage ?

 

Les instituts qui forment les potentiels soigneurs animaliers proposent un large éventail de spécialisation et l’option toilettage figure parmi les différentes sélections.

Concernant ce cursus, les étudiants s’habituent au métier de soigneur animalier option toiletteur en assimilant d’abord tous les traits caractéristiques à cette profession. Ils apprennent de A à Z tous les éléments relatifs à la pratique du toilettage :

  • Utilisation des outillages,
  • Les différentes techniques de toilettage,
  • Etc.

Les apprentis qui souhaitent plus tard ouvrir leur propre salon de toilettage peuvent dans le cadre de cette formation se renseigner davantage sur la cynophile, l’espace de vente et l’organisation ainsi que la gestion des produits indispensables au nettoyage.

L’école de soigneur animalier donne aussi à ses élèves une esquisse des débouchés parmi lesquels, ils peuvent choisir. Le plus un important, dans le but de faire de leurs étudiants les meilleurs, ces établissements leurs livrent le b.a.-ba des installations des matériels utilisés pour le nettoyage des animaux.

 

Les activités d’un toiletteur d’animaux

 

Généralement, le toiletteur officie dans un salon et la majorité en est même les propriétaire. Toutefois, certains travaillent à titre d’employés dans des animaleries.

Ses missions consistent avant tout à assurer l’accueil des clients et de leurs animaux de compagnie, en toute politesse et gentillesse bien sûr. Puis, il se renseigne auprès du propriétaire afin d’en savoir un peu plus sur la santé de la fourrure de l’animal.

Ce soigneur animalier pose les quelques questions suivantes au client :

  • Est-ce que la bête souffre démangeaisons ?
  • Avez-vous constaté une perte de poils de votre animal de compagnie ?
  • Etc.

Ensuite, il met l’animal sur sa table de travail afin d’examiner minutieusement sa peau. Son but est de déterminer si des puces ou des infections y sont présentent.

Même s’il remarque des plaies, le toiletteur ne prodigue aucun soin médical à la bête. Le cas échéant, il conseille le propriétaire d’emmener son animal domestique chez le vétérinaire.

Quand l’examen rigoureux du pelage est terminé, le professionnel procède au brossage des poils pour élimer tous les nœuds qui se sont formés. Après quoi il shampouine l’animal et lave sa fourrure.
Lorsque cette étape touche à sa fin, il passe au séchage avant de brosser une deuxième fois les poils.

Dans une école de soigneur animalier, le toiletteur apprend aussi à couper la fourrure et il le fait chaque session de toilettage. Les oreilles, les ongles ou griffes des animaux sont aussi entretenus.

Quand le toilettage est fini, le toiletteur donne des recommandations au propriétaire qui l’aidera à mieux s’occuper de sa bête à l’avenir. Il est à mentionner que le toiletteur porte des gants hygiéniques durant tout le processus.

 

Un secteur caractérisé par un taux d’embauche très faible

 

En décrochant un CAP de toiletteur canin, les diplômés peuvent adresser leurs candidatures aux animaleries sises dans leurs régions s’ils ne disposent pas d’un moyen de financement suffisant pour ouvrir leur propre salon. Le problème est que les offres d’emplois dans ce secteur sont peu nombreuses.

Et selon les statistiques, ce genre d’entreprise est le plus sujet à une fermeture en raison du manque de clientèle dû à un choix d’emplacement erroné. Pour ce qui est du salaire mensuel, un débutant peut gagner dans les 1.450 euros.

 

Les compétences exigées par le métier de toiletteur

 

L’amour des bêtes est la qualité exigée pour tous ceux qui souhaitent travailler avec les animaux. Certaines races d’animaux notamment les chiens sont de tailles imposantes et il est de rigueur de ne pas en avoir peur.

Mais encore, les personnes souffrantes d’allergies chroniques dues aux poils d’animaux ne peuvent entreprendre le travail de toiletteur.

Être doté d’une grande aisance relationnelle est une obligation dans ce métier, car à défaut de cette qualité humaine, le toiletteur ne parviendra pas à accueillir correctement les clients et à les fidéliser.

Bien traiter les clients est crucial, car il faut toujours garder en tête que ce sont eux qui emmènent les bêtes. La manipulation des animaux ne doit avoir aucun secret pour les gens désirant exercer dans ce domaine : un bon toiletteur sera en mesure de mettre en confiance l’animal.

Devenir soigneur animalier expert en toilettage signifie également être patient et tendre : il faut montrer aux animaux qu’on est à leur écoute et qu’on leur veut du bien. Une force physique optimale est aussi indispensable, car les séances de toilettages prennent du temps.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •