Soigneur animalier, spécialisation NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie)

formation-soigneur-animalier


Soigneur-animalier-nouveaux-animaux-compagnie
Tout soigneur animalier qui se respecte doit savoir travailler avec les animaux de toute sorte et les connaître en détail. Telle est la raison d’être de l’école de soigneur animalier qui apprend aux intéressés tout ce qu’ils doivent savoir sur les animaux. Dans la spécialisation Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC), ils acquièrent toutes les informations nécessaires à ces animaux ordinaires à la base et qui, au fil du temps, ont été ajoutés au rang d’animaux de compagnie.

 

NAC pour “Nouveaux Animaux de Compagnie” ?

 

La formation au métier de soigneur animalier comprend une spécialisation NAC. Les NAC désignent des animaux de compagnie différents de ceux que l’on rencontre habituellement, et qui sont soumis à la législation française sur les carnivores domestiques, à savoir le chat et le chien.

Pour pouvoir abriter des NAC chez soi, l’obtention d’un certificat de capacité est nécessaire. Un renseignement au préalable est également utile étant donné que tous les animaux ne peuvent pas être domestiqués.

La possession de certains NAC nécessite une autorisation à retirer auprès du préfet du département de leur lieu de détention. Si le propriétaire change de domicile, il doit à nouveau refaire sa demande d’autorisation. L’absence de cette dernière peut conduire à un emprisonnement d’un an doublé d’une amende de 15 000 €.

 

Les animaux formant les NAC

 

Comme leur appellation l’indique, les Nouveaux Animaux de Compagnie sont des animaux de compagnie inhabituels que l’on ne s’attendrait pas vraiment à avoir chez soi. Toutes les familles d’animaux sont touchées par ce phénomène urbain.

Près de 4 millions de NAC existent en France, leur diversité étant importante. Chez les rongeurs, différentes races de lapin, des souris ou encore le cochon d’Inde sont des NAC. Chez les carnivores, on retrouve le putois qui vit généralement en liberté et les furets.

De nombreux ménages élèvent également des primates au rang de NAC : des saïmiris, des pinceaux blancs…Les foyers qui les accueillent s’engagent sur 20 ans à en prendre soin, pour le meilleur et pour le pire.

En outre, tous les reptiles peuvent également devenir des NAC, à condition de bien vérifier leur venimosité. Il existe également de nombreuses espèces de tortues non protégées pouvant être considérées comme des NAC, des lézards, des arthropodes (araignées, scorpions), des insectes tels que les phasmes, des crustacés (Bernard l’ermite, Crevette naine), des amphibiens (grenouilles rieuses), des oiseaux (perruches, perroquets), des gallinacées (poules, canards), des poissons (poisson rouge, carpe koï) et des mollusques tels que les escargots de Bourgogne.

 

L’option NAC et son programme de formation

 

Pour devenir soigneur animalier spécialisé dans les NAC, se familiariser avec ces derniers en suivant les cours de l’option NAC est nécessaire. Ces cours débutent par une présentation du vaste monde des NAC. Elle permet au futur soigneur animalier ou à la future soigneuse animalière de savoir repérer les différents NAC et de les classifier suivant leurs espèces.

Les cours se poursuivent par une étude physiologique et pathologique des petits mammifères. Ces derniers regroupent des rongeurs tels que les souris et tous les petits mammifères pouvant être domestiqués au regard de la loi.

La formation vise à connaître leur autonomie générale, leur alimentation, leur reproduction et les moyens de prévention des différentes maladies pouvant les atteindre.

Les cours sur les oiseaux permettent d’étudier la physiologie et la pathologie des espèces d’oiseaux regroupés dans les NAC : les perroquets, les toucans, les mainates, les canaris… Il s’agit d’apprendre leur anatomie générale, leur mode d’alimentation et de reproduction ainsi que les maladies qui pourraient les toucher.

La formation sur les reptiles permet de déceler les espèces de reptiles faisant partie des NAC, de les classifier et de les étudier. L’anatomie générale, les modes de reproduction et d’alimentation ainsi que la prévention contre les maladies des reptiles et les mesures sanitaires et soins qui s’y rapportent seront également étudiés.

 

La formation sur la contention et les soins et ceux sur la détention et la vente

 

Dans les cours sur la contention et les soins, le candidat apprend à connaître les spécificités des comportements des NAC. Etant très divers, chaque NAC a ses propres comportements qu’il faut connaître au préalable avant de le côtoyer au quotidien.

Cela permet de déceler d’éventuelles maladies ou anomalies chez ces animaux. S’en suit une étude des principaux troubles du comportement des NAC, les méthodes de contention liées à leur possession, ainsi que les soins qui leur sont nécessaires.

Dans le volet détention et vente, l’on apprend à maîtriser la législation animale, tout en visant l’obtention de l’attestation des connaissances relatives à ces animaux. Cette dernière est octroyée par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) au candidat ayant passé avec brio son test d’évaluation des connaissances.

Le programme de formation se poursuit avec le volet “choisir son NAC ” et se termine avec l’entretien et les connaissances nécessaires sur l’habitat et le matériel utilisé dans les structures d’accueil des NAC.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •