Formation de soigneur animalier, tout ce que vous devez savoir.

formation-soigneur-animalier


soigneur-animalier, trouver une formation pour travailler avec les animauxVous souhaitez devenir soigneur animalier ou auxiliaire de santé animale ? Vous recherchez une école ou une formation à distance qui vous permette de travailler avec les animaux ?

Si vous aimez les animaux et que vous êtes sensible au bien être animal, devenir soigneur animalier est une possibilité que vous devriez sérieusement étudier.

Si comme de plus en plus de personnes vous désirez apprendre un métier pour être plus proche de la nature ou simplement changer d’orientation professionnelle, lisez ce qui suit, cela pourra certainement vous aider à envisager une carrière de soigneur animalier.

Vous considérez que les chiens, les chats, les oiseaux, les dauphins et tous les animaux qu’ils soient sauvages, domestiques, exotiques ou aquatiques sont des êtres doués de sensibilité et qui méritent d’être bien pris en soin ?

Découvrez le métier de soigneur animalier ainsi que les conditions et compétences requises pour l’exercer.

 

Travailler avec les animaux

 

Le bien-être animal est depuis ces dernières années au centre des préoccupations des diverses organisations dédiées à la protection des animaux. Et ce bien-être évolue dans les conditions dans lesquelles vivent l’animal et également dans les conditions qui l’entourent.

S’occuper du bien-être des animaux, c’est assurer leur bon état de santé, leur bon état nutritionnel, leur confort et leur sécurité. Il faut veiller à ce qu’ils ne souffrent de douleur ou de peur et qu’ils puissent exprimer, dans le milieu où ils vivent leur comportement naturel.

Pour leur offrir ce bien-être, il leur faut une alimentation adaptée, des soins appropriés, une bonne protection ainsi qu’une prévention des maladies. Des tâches qui seront confiées à un personne qualifiée et aimant travailler avec les animaux dont le soigneur animalier. Si la fonction de ce dernier se résume donc par assurer le bien-être des animaux, celle-ci passe par diverses attributions.

 

formation-soigneur-animalier-travailler-avec-les-animaux

 

Travailler avec les animaux, certains pourraient trouver ceci ennuyeux, si c’est un métier passionnant pour d’autres. Et il faut dire que ce genre de métier est celui qu’il ne faut pas faire si l’on a qu’une seule et unique motivation : gagner de l’argent… En effet, travailler avec les animaux requiert de la patience et de la persévérance. Déjà il faut aimer les animaux, c’est important, mais cela ne suffit pas. En effet, beaucoup peuvent adorer les animaux, mais ne parviendraient pas à vivre avec eux et à s’occuper d’eux à la longueur de la journée et tous les jours. Si en revanche, vous êtes persuadé que vous avez une passion pour les espèces animales et que vous souhaitez vivre de cette passion… Rien ne vous empêche de travailler avec les animaux et de devenir soigneur animalier.

Travailler avec les animaux vous permettra de mieux les connaître. Durant votre travail, vous comprendrez petit à petit le comportement des êtres dont vous occupez et leur raisonnement. Vous saurez après comment faire afin de mieux vivre en leur compagnie.

En travaillant avec les animaux, vous serez impressionnés de voir combien ces êtres sont doués, vous serez ravis de voir les choses dont ils sont capables, vous ferez le plaisir de les voir grandir et évoluer… Cela est tout simplement magnifique ! Et quand ce plaisir est là, travailler n’est plus un « travail » mais devient un réel plaisir !

Pour cela, vous devrez suivre une formation de soigneur animalier.

 

Qu’est-ce que le métier de soigneur animalier ?

 

Le soigneur animalier travaille, bien évidemment, avec les animaux. Mais que fait-il exactement ? Voici la fiche métier du soigneur animalier, ou auxiliaire de santé animale.
Le soigneur animalier est amené à effectuer plusieurs tâches. Tout cela, pour le bien-être de ces magnifiques petits êtres dont il s’occupe. Il s’occupe du nourrissage, prépare leur nourriture puis la leur distribue, conformément aux consignes qui lui ont été données : fréquence, dosage, etc. Il se charge également de la gestion des stocks et de l’inventaire de nourriture, de matériel, et aussi de médicaments pour que les animaux ne manquent de rien.

 

qu-est-ce-que-le-metier-de-soigneur-animalier

 

Le soigneur animalier assure également la propreté du lieu où vivent les animaux. Il nettoie les aquariums, les enclos, les cages, les bassins, les espaces extérieures, etc. Ils les font déplacer si c’est nécessaire tout en bien veillant à leur sécurité, et aussi à celle des gens autour. Tout au long de la journée, il surveille leurs agissements et comportements.
Il fait également partie des tâches du soigneur animalier d’assister le vétérinaire dans les soins à dispenser aux animaux. Il peut s’agir des soins de prévention : vaccination, déparasitage… ou de traitement : en cas de blessure, etc.

Et enfin, il doit mettre à jour le nombre des animaux suivant les naissances et les décès.
La journée d’un soigneur animalier sera-t-elle ennuyeuse et monotone ? Non… Mais bien sûr, à condition que l’on aime les animaux. Voici à titre d’exemple, comment s’organise une journée type d’un soigneur animalier. Le matin, il commence la journée par bien vérifier que la nuit s’est bien passée pour tous les animaux, qu’aucun d’eux n’a par exemple été blessé et qu’ils sont tous là. Il regarde s’il y a des nouvelles naissances ou des décès. Dans ce dernier cas, il étudie la cause du décès : un accident, une maladie ? Et prenne les mesures nécessaires pour que ceux-ci ne se reproduisent.

Ensuite, il fait le nettoyage en commençant par les espaces extérieures. Après, il sort les animaux et nettoyer leurs cages, leurs loges…. Il prépare leur nourriture et leur donne à manger. Si besoin, il fait des réparations et assiste le vétérinaire en cas de contrôle de l’état de santé des animaux. Le soir, il les fait rentrer dans leurs loges et établit un reporting du déroulement de la journée.

Le soigneur animalier pourrait exercer son métier dans des endroits et cadres divers. Il pourrait exercer dans un parc zoologique, au sein d’un parc naturel, mais aussi dans un parc aquatique. Il pourrait travailler dans une animalerie, mais aussi dans une clinique vétérinaire. Un soigneur animalier peut aussi exercer dans un refuge ou chez des particuliers où il s’occupera des animaux de ces derniers.

Les animaux sur lesquels il veillera vont ainsi beaucoup dépendre de son lieu d’exercice. Dans un parc aquatique, il s’occupera des animaux marins comme des dauphins. S’il exerce dans un parc naturel, il prendra soin des espèces sauvages et endémiques. Au sein d’un zoo, il se chargera de diverses espèces animalières comme des oiseaux, des singes, des autruches, des sangliers, etc. Et s’il exerce chez les particuliers, il sera surtout chargé de la garde des animaux domestiques.

 

Regardez cette vidéo vraiment sympa sur le métier de soigneur animalier :

 

Voir aussi « Auxiliaire de santé animalier » sur Wikipédia

 

Soigneur animalier, quel profil ?

 

Ne devient pas soigneur animalier qui veut ! On peut certes suivre une formation qui mène vers ce métier, pourtant, ce dernier pourrait ne pas convenir à tout le monde. Il faut une vocation pour exercer le métier. Quelles qualités pour être soigneur animalier ? La réponse dans ce paragraphe.

soigneur-animalier-quel-profil

Tout d’abord, il est indispensable qu’on soit un vrai passionné des animaux, qu’on aime s’occuper d’eux, qu’on soit sensible à leur bien-être sinon cela ne marchera pas. La plupart des soigneurs animaliers sont passionnés par les animaux depuis leur enfance et ont choisi plus tard de travailler dans ce secteur. Aimer les animaux est ainsi crucial pour pouvoir exercer ce métier.

Ensuite, le soigneur animalier doit être une personne qui sait garder son sang-froid quelle que soit les situations. Durant l’exécution de ses tâches, il se pourrait par exemple qu’un animal le blesse. C’est à lui de découvrir le comportement de chaque animal et d’y faire attention. Dans ce genre de situation par exemple, il ne faut pas blesser en retour un animal qui vous a blessé. Un comportement qui n’est pas évident si l’on n’est pas un vrai passionné d’animaux et si la personne ne sait pas garder son sang-froid. C’est donc un métier qui requiert beaucoup de patience et de persévérance pour pouvoir établir une relation de confiance avec les animaux.

Et comme les tâches à prendre en charge sont multiples, ce métier requiert également une bonne résistance physique et aussi de l’attention. Le soigneur animalier doit surveiller attentivement et en permanence les agissements de chaque animal afin de déceler d’éventuels soucis pour ensuite pouvoir agir à temps.

Et enfin, il faut une personne appliquée et qui ne se laisse pas rebuter par les différentes tâches de nettoyage. En effet, à côté de surveiller les animaux, d’apprécier leur évolution, de prendre plaisir à voir leurs compétences… il y a également des tâches un peu ardues. Et il faut dire que le nettoyage constitue même l’une des principales missions du soigneur animalier. Enlever le fumier, ramasser les déjections, balayer… font partie du métier.

 

Pourquoi se former ?

 

Devenir soigneur animalier ne requiert pas de grand diplôme. Si l’on aime les animaux et qu’on se sent capable de travailler avec eux et pour eux, on pourrait très bien exercer ce métier. Et avec une expérience auprès des animaux, on pourrait se faire embaucher dans un parc animalier ou un zoo.

Toutefois, force est de constater que lors des recrutements, qu’à côté de l’expérience avec les animaux, les responsables au sein des parcs zoologiques privilégient les personnes ayant suivi une formation soigneur animalier dans un établissement spécialisé. En effet, le métier requiert un certain nombre de connaissances théoriques et de compétences. Le soigneur animalier doit par exemple connaître les règles d’hygiène et de sécurité dans une structure animalière. Il doit aussi maîtriser les techniques de captivité, et savoir manipuler les différents outils à utiliser. Après une formation professionnalisante, vous aurez plus de chance de séduire les recruteurs et d’accéder plus rapidement au monde du travail.

Mais les gens n’ayant jamais eu d’expérience avec les animaux n’auront-ils donc aucune chance d’exercer le métier ? Certes, avoir travaillé dans un parc ou autre est un véritable plus, mais, c’est aussi l’intérêt de se former. Durant la formation, vous acquérez des connaissances théoriques que vous aurez la possibilité de mettre en pratique lorsque vous travaillez. Mais vous pouvez également, et c’est même recommandé effectué un stage pratique au sein d’un parc…

Il existe en France plusieurs centres de formation professionnelle qui forment au métier de soigneur animalier comme CFAA, etc. Il vous est aussi possible de choisir une branche spécifique selon votre passion. Vous voulez êtes passionné par les chevaux ? Le CAPA soigneur d’équidés vous permet par exemple de devenir palefrenier et ainsi de travailler après dans ce monde.

Suivre une formation soigneur animalier vous permettra aussi de faire évoluer votre carrière professionnelle dans ce secteur.

 

Que doit comporter une bonne formation ?

 

Une bonne école ou formation de soigneur animalier devra vous permettre d’obtenir les connaissances théoriques ainsi que les compétences et qualifications professionnelles que requiert le métier. Vous devriez bénéficier des formations qui vous permettront de découvrir la filière animalière et ensuite de pouvoir y travailler. Les formations doivent être conçues et octroyées par des spécialistes du comportement des animaux, des vétérinaires, des zoologues, des éthologues, etc.

Une bonne formation devrait être constituée de plusieurs modules. Vous devriez apprendre la législation régissant les parcs et le monde des animaux.

 

 

En formation de soigneur animalier, vous apprendrez les différentes races, origine et classification des animaux de compagnie (races canines, félines et des Nouveaux Animaux de Compagnie) ainsi que des animaux de rapport (races bovines, ovines, équines, caprines, porcines, cunicoles et aviaires)

Une bonne formation devrait aussi vous enseigner les connaissances générales sur l’animal comme l’éducation et le comportement mais aussi sa biologie, sa morphologie et son anatomie, sa reproduction.

Les soins courants et d’urgence, radiologie et échographie devraient également être au programme.

Il vous est également important de connaître l’hygiène à respecter dans ce secteur ainsi que la sécurité. La formation doit aussi vous permettre d’avoir une connaissance approfondie des parcs zoologiques dont l’aménagement, l’entretien des animaux en captivité, l’enrichissement des enclos, la maintenance des bâtiments zoologiques, le rôle des zoos, la stratégie, etc. Celle-ci doit également aborder les techniques d’animation, la pédagogie et la stratégie. En effet, il se pourrait qu’il y ait des occasions ou des évènements où le soigneur animalier devrait également faire une animation au sein d’un parc par exemple. C’est un domaine qu’il faudra donc étudier.

Une bonne formation soigneur animalier devrait être en mesure de vous proposer des options de spécialisation telles que : Animaux sauvages, faune sauvage locale, éducation & comportement, équine, rurale, toilettage, garde d’animaux à domicile, ornithologie, en encore arachnides, reptiles et insectes.

Une bonne formation devra par ailleurs vous faire savoir les :

– Attitudes psychologiques dont vous devriez avoir besoin
– Divers soins à apporter aux animaux
– Diverses tâches qui vous seront confiées : reporting journalier, animations, etc.

 

Comment devenir soigneur animalier ?

 

Pour devenir soigneur animalier, vous avez plusieurs pistes. Vous avez d’abord les centres de formation. Il en existe pas mal en France. Effectuez des recherches sur Internet sur ces différents établissements qui proposent une formation sur ce métier. La durée de la formation dépendra de l’ecole soigneur animalier choisie. Chacun de ces centres de formation devrait également disposer de site Internet. N’hésitez pas à y recueillir des informations concernant les formations proposées, les dates d’inscription, la durée de la formation, les modules de formation proposées, les conditions d’admission, etc. Privilégiez les écoles qui proposent, à côté, de la formation théorique des stages effectués dans des zoos ou des parcs zoologiques.

Divers types de formation pourront vous être proposé en fonction de votre statut. Vous avez par exemple la formation continue, le contrat de professionnalisation, le V.A.E.

Si vous êtes par exemple encore jeune et étudiant, une formation continue diplomante est l’idéale. Pour ceux qui sont déjà dans le secteur, un contrat de professionnalisation ou une VAE leur permettraient de réactualiser de parfaire leur connaissance. Une petite recherche sur le net vous permettra de trouver les différents centres qui proposent cette possibilité.

Si vous n’avez pas le temps de vous déplacer pour assister aux formations proposées par ces établissements, vous pouvez aussi suivre une formation à distance (e-learning). Vous avez juste à faire une recherche sur votre moteur de recherche et celui-ci vous listera les centres qui vous offrent cette possibilité. Tout un choix de formation vous sera disponible en fonction de ce que vous souhaitez réellement exercer. Privilégiez également les centres qui vous permettront après votre formation à distance de faire des ateliers de formation pour mettre en pratique vos connaissances théoriques ainsi que ceux qui vous offrent la possibilité des stages en milieu professionnel.

Autre possibilité : apprendre le métier en autodidacte. Ce mode de formation peut très bien fonctionner si vous avez la volonté d’apprendre et si vraiment le métier de soigneur animalier vous intéresse. Il vous suffit pour cela de bien choisir votre support. Vous avez Internet qui regorge d’informations sur le métier. Vous pouvez aussi vous former avec des livres qui vous feront découvrir le métier. Apprenez les bases et uniquement ce qui vous sera utile.

Si vous souhaitez vous occuper spécifiquement des équidés, inutile de vous former sur les comportements des chiens… Choisissez ce qui vous apporte, et aussi ce qui vous intéresse. Visualisez des vidéos, documentez-vous… tous les moyens sont bons pour enrichir vos connaissances. Ensuite, il vous faut les mettre en pratique. Pour cela, effectuez des stages. N’hésitez pas démarcher directement les parcs où vous souhaiterez travailler. Et pour augmenter votre chance de se faire accepter, trouvez la bonne personne à qui parler. Faites une petite enquête et contactez-là directement.

Si en revanche vous avez des connaissances travaillant déjà dans le secteur, profitez de cette chance que vous avez pour trouver un stage, voire un emploi.

Et pour ceux qui ont déjà une petite expérience avec les animaux et désirant changer de métier et travailler dans le secteur animalier, une expérience est déjà un atout qui vous permettra de vous rapprocher un peu plus des recruteurs. Sachez la mettre en avant, la mettre en valeur, et pour augmenter encore plus vos chances, suivez une formation.

Et sachez que le secteur animalier compte de nombreux métiers. Et en commençant par être soigneur animalier, il vous est tout à fait possible d’espérer une évolution de carrière. En revanche, cela dépend surtout de votre profil, de vos compétences et des diverses formations que vous avez suivies. D’où l’intérêt de continuer à suivre des formations, même si l’on est déjà salarié.

Un soigneur animalier / soigneuse animalière peut en effet par exemple devenir auxiliaire vétérinaire. Il devient ainsi le bras droit du vétérinaire. Il peut être ASV – auxiliaire spécialisé vétérinaire ou AVQ – auxiliaire vétérinaire qualifié. Ce dernier dispose d’une meilleure qualification. La tâche d’un assistant vétérinaire est d’épauler ce dernier dans ses diverses tâches : accueille des clients et des animaux, gestion des fichiers clients, organisation des rendez-vous. Il conseille également les clients et prend en charge les diverses tâches de gestion du cabinet. Un assistant vétérinaire débutant sera rémunéré environ dans les 1500 euros bruts. Pour évoluer vers ce métier, avoir déjà exercé en tant que soigneur animalier est déjà un grand atout. Ensuite, il faudra suivre une formation d’ASV en contrat de professionnalisation avec une clinique vétérinaire.

On peut aussi devenir vendeur et conseiller en animalerie. Ce sera une personne polyvalente qui à la fois prendra soin des animaux et s’occupera des clients dans le magasin où elle exerce son métier. Le vendeur et conseiller en animalerie se chargera également de la gestion du stock, de la mise en rayon et s’occupera aussi de différentes tâches administratives.

Vous pouvez également postuler plus tard pour devenir un employé de refuge ou de pension par exemple.
Et enfin, les possibilités d’évolution vont dépendre du milieu où vous exercez. Si vous travaillez actuellement avec les animaux domestiques dont notamment les chiens, vous pourriez devenir éducateur canin par exemple, si vous êtes dans le monde des chevaux et débutez avec le métier du soigneur animalier, vous pourriez évoluer en maréchal-ferrant, en moniteur d’équitation, en jockey.
Vous pouvez aussi travailler auprès des particuliers.

En ce qui concerne les offres d’emploi, vous pouvez vous rendre sur les nombreux sites d’emplois existant pour dénicher toutes les offres. Il vous suffit de faire une recherche sur internet et vous verrez toute une liste de sites proposant des offres dans ce secteur mais aussi des organisations ou autres qui recrutent.

Si vous ambitionnez alors de devenir soigneur animalier, vous connaissez maintenant les exigences du métier et les différentes pistes qui vous y mènent…

 

 

  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •