Travailler avec les animaux

formation-soigneur-animalier


shutterstock_191103941

De nombreux jeunes éprouvant une passion particulière envers les animaux choisissent de s’orienter vers la filière animalière. Ce secteur n’offrant pas un très large débouché, peu d’établissements proposent une formation pour travailler dans le domaine de l’animalerie. Il est tout de même possible d’entreprendre un métier dans l’animalerie, comme devenir soigneur animalier, avec une grande persévérance et une bonne motivation. 

Les métiers de l’animalerie

Les offres d’emploi sont généralement peu nombreuses dans le secteur animalier. Le secteur recrute peu et les formations qui permettent de se former aux métiers de l’animalerie restent encore assez rares. En revanche, en France, les activités relatives aux soins et au confort des animaux sont en pleine expansion, car dans le pays, on enregistre à l’heure actuelle, plus de 60 millions d’animaux de compagnie. Les offres d’emploi de vétérinaire et d’assistant vétérinaire sont les plus fréquentes.

Les vétérinaires ont également la chance de pouvoir travailler en toute indépendance, car ils peuvent être sollicités par des professionnels ou des particuliers pour attribuer des soins à des animaux de compagnie. Ceux qui n’ont pas la possibilité de suivre une formation de vétérinaire peuvent s’orienter vers d’autres possibilités de métier comme travailler en tant que toiletteur à domicile, comportementaliste canin, aquaculteur, maître-chien, dresseur, ambulancier pour animaux ou encore soigneur animalier.

Le toilettage constitue un des métiers dans l’animalerie le plus sollicité puisqu’il permet aux propriétaires d’animaux de gagner du temps et de simplifier leur quotidien.

 

Métier dans l’animalerie : où peut-on exercer ?

Le lieu d’exercice varie en fonction du métier. Les vétérinaires peuvent ouvrir leur propre cabinet, travailler dans une clinique ou se déplacer également à domicile et dans les parcs animaliers pour fournir des soins aux animaux.

Ils peuvent également être amenés à travailler dans des associations. Le toiletteur peut s’exercer dans un service spécialisé ou à domicile, à la demande des clients.

C’est également le cas du métier du dresseur animalier. Quant au soigneur animalier, il peut soit entreprendre son métier dans un zoo, dans une réserve ou dans un parc animalier.

Les recrutements dans la filière animalière restent très sélectifs et ce sont les structures publiques qui proposent généralement les emplois.

 

Quelle formation pour travailler avec les animaux ?

Les formations restent très variables en fonction du métier que l’on souhaite entreprendre. Les niveaux de qualification varient du CAP au doctorat, en fonction des responsabilités engagées par le métier.

En général, le métier de toiletteur ne requiert pas de formation spécifique : il est courant que l’entreprise qui propose le service recrute des candidats qui n’ont pas encore d’expérience et qu’ils forment ensuite au métier.

En revanche, ce n’est pas le cas du métier de vétérinaire : ce métier étant plus complexe, il exige un doctorat. Il en est de même pour le métier de soigneur animalier : c’est une activité professionnelle de l’animalerie qui nécessite de suivre des formations d’animalier en parc zoologique ou de soigneur animalier au sein d’établissements zoologiques.

 

Travailler avec les animaux : les différentes tâches

Les tâches liées au travail avec les animaux restent très vastes et dépendent généralement du lieu de travail et des animaux dont il faut s’occuper.

Le métier du soigneur animalier est celui qui englobe le plus de tâches puisqu’il doit à la fois élever les animaux, les nourrir, faire leur toilette, les dresser, assurer leur sécurité et parfois même les divertir. C’est le métier de l’animalerie qui nécessite le plus d’adaptation et d’effort physique.

 

Des métiers impliquant une grande passion pour les animaux

Les métiers de l’animalerie demandent un grand travail physique et c’est surtout le cas du métier de soigneur animalier.

En plus de faire du nettoyage, d’assister le vétérinaire et de veiller de près au bien-être des animaux du parc ou du zoo, il distribue régulièrement la nourriture à des animaux souvent dangereux. Pour nourrir les animaux, il doit être en permanence très vigilant.

Il doit aussi toujours être prêt à intervenir en cas d’anomalie observée chez un des animaux du zoo.

Toutes ces tâches peuvent être fatigantes et pour parvenir à les assumer, il faut être en très bonne condition physique, mais surtout avoir un grand amour pour les animaux.

 

Quelle personnalité pour travailler avec les animaux ?

Travailler avec les animaux n’est pas un métier donné à tous, même avec un grand amour pour les animaux. Bien que la passion pour les animaux soit indispensable et très utile, cela ne suffit pas.

Travailler aux côtés des animaux et notamment entreprendre le métier de soigneur animalier requiert une certaine personnalité. Parmi les qualités exigées, il faut savoir garder son sang-froid, car dans un zoo ou un parc animalier, il faut souvent s’attendre à tout : à tout moment, les animaux peuvent devenir agressifs ou présenter des maladies qui requièrent des soins rapides.

Pour déceler toute anomalie, le soigneur animalier doit également avoir un grand sens de l’observation et être une personne très prudente, car il est souvent amené à entrer dans les cages et les enclos.

 

Les métiers dans l’animalerie sont-elles règlementées ?

À l’heure actuelle, les activités liées au travail avec les animaux ne sont pas encore toutes règlementées.

Parmi les activités règlementées, on peut citer la gestion d’un refuge, l’élevage d’animaux domestiques comme les chiens ou les chats en vue d’une vente (2 portées par an minimum), l’exercice d’activité de vente, de dressage, de garde d’animaux de compagnie à titre commercial et l’organisation de spectacles ou de démonstrations de chiens et de chats.

Pour pouvoir entreprendre l’une de ces activités, il faut toutefois respecter certaines conditions. L’activité doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations ou DDPP. Le service souhaitant exercer une des activités de l’animalerie règlementées doit détenir un certificat de capacité des animaux d’espèces domestiques avant d’exercer.

Certaines activités dans la filière animalerie exigent aussi d’avoir des diplômes ou des certificats spécifiques pour acquérir une connaissance suffisante des animaux et garantir leur bien-être. En revanche, certaines prestations dans l’animalerie peuvent être entreprises de manière saisonnière et sans formation spécifique au métier.

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

formation-soigneur-animalier


www.lesoigneuranimalier.com répond à toutes vos questions concernant le métier de soigneur animalier.
Quelle formation ? Quelles compétences ? Que doit comporter une bonne formation de soigneur animalier ?