Voyager avec un animal, les obligations légales

formation-soigneur-animalier


soigneur-animalier-voyager-avec-un-animal-obligations-legales

Prendre avec soi son animal de compagnie lors d’un voyage à l’étranger est tout à fait possible, que ce soit un chien, un chat ou un furet. Pour passer les frontières, votre animal doit disposer d’un passeport. Mais cela n’est pas le seul document requis pour qu’il soit admis à bord. Les obligations légales liées au voyage en avion avec un animal sont différentes suivant les pays de destination. Vous comptez partir en vacances à l’étranger et décidez d’emmener votre compagnon ? Voici les informations indispensables à savoir, les précautions à prendre ainsi que les différentes démarches à effectuer pour que votre animal de compagnie puisse voyager avec vous sans souci.

 

Voyager avec un animal de compagnie

Quand un propriétaire compte s’absenter pendant des jours, il est emmené à se demander s’il doit laisser son animal de compagnie à la maison ou le prendre avec lui. Si vous choisissez de laisser votre animal, il vous faut le confier à une personne qui peut s’occuper de lui jusqu’à votre retour. Attention, le laisser seul est une forme d’abandon et de maltraitance. Une certaine routine quotidienne doit être respectée lorsque l’on s’occupe d’animaux. Vous devrez alors trouver quelqu’un pour changer son eau, lui donner à manger et nettoyer sa litière chaque jour.

 
Laisser votre animal de compagnie à la maison pourrait être une meilleure option si celui-ci n’est pas très sociable. Si vous pensez que le fait de l’éloigner de son territoire lui engendrerait du stress, il vaut également mieux de le laisser à la maison. C’est le cas de la plupart des chats. Si votre minou est tout petit, une solution est aussi de le confier à une chatterie. Les chats plus jeunes, quant à eux, auront plus de difficultés à s’habituer à ce genre de lieu. La majorité des chiens sont en revanche très fusionnels avec leurs maîtres. Pour eux, ce qui compte le plus c’est de suivre leurs maîtres.

 Vous avez décidé de prendre votre compagnon à quatre pattes avec vous lors de votre voyage ? Préparez pour lui un sac de voyage à part, pour ranger toutes ses affaires. Emportez une brosse de pelage. N’oubliez également pas sa trousse de soins pour soigner les éventuels petits bobos. Ceci doit contenir un thermomètre, un sérum physiologique, des seringues, des compresses stériles, une solution antiseptique, des médicaments contre le vomissement et le stress, et des lingettes nettoyantes.

 Si vous voyagez avec votre chat, intégrez également dans sa valise sa litière. Il ne sera pas ainsi trop désorienté par son nouvel espace de vie. Prévoyez aussi des sacs pour ramasser les excréments de votre compagnon à quatre pattes. Vous en aurez également besoin pour ranger les produits de traitement parasitaires de votre chien ou de votre chat dans le cas où il attrape des puces ou des tiques durant le séjour dans le pays.

 

Les documents administratifs

Lorsqu’on envisage d’emporter un animal dans un autre pays, la première chose à effectuer est de se renseigner auprès de l’office du tourisme du pays de destination, pour connaître les formalités à remplir. Les documents administratifs requis ainsi que les conditions d’entrées d’un animal ne sont pas les mêmes pour tous les pays. Pour un voyage vers un pays membre de la Communauté européenne, un passeport pour animal de compagnie est obligatoire. Le passeport doit mentionner l’identification de l’animal (tatouage, micro-puce, puce électronique), sa description (nom, race, âge, poids, couleur) ainsi que le nom et l’adresse du propriétaire. Le modèle de ce document est identique pour tous les pays membres de la Communauté européenne. Seul un vétérinaire disposant d’un mandat sanitaire peut commander et délivrer des passeports pour animaux. Une attestation de vaccination contre la rage est également requise pour tout chien qui voyage à destination de l’Union européenne. Cela doit par ailleurs figurer sur le passeport européen de l’animal.

 
Suivant le pays de destination, d’autres documents et formalités sont nécessaires. Si vous partez par exemple en Espagne avec votre toutou, outre le Passeport pour chien, vous devez également rédiger en espagnol un certificat attestant que l’animal vous appartient depuis au moins 3 mois. Pour les animaux âgés de moins de trois mois, il peut y avoir des restrictions à l’entrée au pays. Vous devez aussi mentionner dans ce certificat votre engagement de le soumettre aux éventuelles inspections sanitaires imposées par les services sanitaires espagnols. Pour le cas de la Finlande, un traitement contre l’échinococcose moins de 30 jours avant le départ est obligatoire. Certains pays requièrent également un certificat de bonne santé de moins de 5 jours à la date du voyage. Il est vivement recommandé de se renseigner auprès de l’ambassade en France du pays de destination pour connaître précisément les conditions d’entrées des animaux dans son territoire ainsi que les documents obligatoires.

 

Que dit la loi ?

Suivant l’Article L212-10, l’identification est obligatoire pour les chiens depuis 1999. Cette obligation a également été étendue aux chats à partir de 2012. Le propriétaire est libre de choisir entre une identification par tatouage, par micro-puce ou par puce électronique. La puce électronique est obligatoire pour voyager dans un pays membre de l’Union européenne. Si votre animal est tatoué et ne porte pas une puce électronique, il vous faut alors apporter la preuve attestant que l’identification par tatouage a été effectuée avant cette date. Un vaccin antirabique figure aussi parmi les obligations légales requises par pays membres de l’Union Européenne. Depuis le 1er janvier 2009, seul le passeport européen de l’animal peut certifier ce vaccin. Doit aussi y figurer la date où le vaccin a été effectué.

 
Pour ce qui est du transport de l’animal, le règlement diffère d’une compagnie aérienne à une autre. Certaines compagnies n’autorisent aucun animal en cabine. D’autres acceptent les petits animaux dont le poids ne dépasse pas le maximum autorisé. Ce poids maximal est aussi variable en fonction de la compagnie. En ce qui concerne les chiens d’assistance, suivant le règlement européen CE n°1107/2016, mis en vigueur à partir du 26 juillet 2008, les compagnies aériennes sont tenues de les accepter dans la cabine, dès lors que le transporteur est ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne. L’annexe 1 du règlement précise également que les gestionnaires d’aéroport doivent prendre en charge les chiens d’assistance au sol.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

formation-soigneur-animalier


www.lesoigneuranimalier.com répond à toutes vos questions concernant le métier de soigneur animalier.
Quelle formation ? Quelles compétences ? Que doit comporter une bonne formation de soigneur animalier ?